Espace Abonnés


Annuaires

Les fiches pratiques

260 refuges

Le Bestiaire du JPA

Recherche Adoption


Un article d'Alain Lambert (mai 2018)

POUR SAUVER SON IMAGE, NATACHA HARRY FAIT PLONGER LA SOCIETE PROTECTRICE DES ANIMAUX DANS DE SALES EAUX !

Pour la deuxième fois en deux ans, la Présidente de la Société Protectrice des Animaux est allée exprimer son indignation à la télévision car il y avait urgence. Les affaires qui lui collent à la peau ont pris encore plus d’ampleur avec le licenciement de Céline Ravenet du refuge d’Hermeray, celle qui a placé le chien du Président Macron. Anne Salomon, sa chargée de communication personnelle à 8 400 euros par mois (rémunérée par la SPA), a sorti de sa poche une contre-attaque particulièrement risquée pour l’association. Celle qui se présente aux journalistes comme « une source proche de la direction » n’hésite pas un instant à faire plonger la SPA en eaux troubles pour sauver sa protégée. Il faut savoir qu’à la SPA, il y a déjà deux directrices en charge de la communication, une équipe de 15 salariés qui travaillent pour communiquer sur la SPA et mettre en avant la Présidente. Mais dès qu’il s’agit de protéger l’image de Natacha Harry, c’est madame Salomon qui intervient. Une prestation sur mesure (facturée par la société Image 7 d’Anne Méaux) qui a déjà coûté près de 500 000 euros à l’association depuis l’arrivée de la Présidente « bénévole ».

Hermeray, le mouton noir des refuges de « la SPA » ?

Le travail de cette femme de l’ombre consiste aujourd’hui à discréditer Céline Ravenet qui a été toujours encensée pour la gestion de son refuge. L’éminence grise de la SPA a décidé de remettre en cause le fonctionnement du refuge d’Hermeray. Une stratégie qui protège la Présidente mais qui n’est pas sans danger pour la SPA puisque ce refuge est l’un des plus apprécié de France. Les milliers d’adoptions et les centaines de témoignages d’adoptants en font foi. Les responsables des 53* autres refuges de la SPA sont priés par la direction de se scandaliser des pratiques de Celine Ravenet. Entre le marteau et l’enclume, ces employés vont devoir choisir entre le soutien à une collègue très appréciée et une direction sans pitié (six directeurs ont été licenciés depuis le début de l’année). Présenter la gestion de Céline Ravenet comme « honteuse » a de quoi faire rigoler quand on a déjà visité certains autres refuges de la SPA de Paris. Il suffit d’aller faire un tour à Gennevilliers pour comprendre que cette stratégie est suicidaire. Mais la conseillère n’en a visiblement rien à faire…

A Hermeray, l’ensemble des salariés du refuge (qui ont écrits une lettre de soutien à leur directrice dès sa mise à pied) ont été convoqués et pris en entretien individuel pour se faire expliquer la vie. Les registres et les ordinateurs du refuge ont été passés au crible pour trouver ne serait-ce qu’un témoignage ou une preuve d’insatisfaction qui démontrerait les mauvaises pratiques d’une femme qui a, rappelons-le, fait adopter plus de 30 000 animaux … Les chiens du refuge qui avaient passé une évaluation comportementale critique chez un vétérinaire ont été conduits chez un autre vétérinaire pour faire un diagnostique bien plus favorable. Tout est bon pour casser la réputation et trainer dans la boue celle qui a fait de l’ombre à Natacha en choisissant Nemo, le chien présidentiel.

Pourtant, cela n’a pas suffit. La pétition de soutien qui compte aujourd’hui plus de 18 000 signatures et les articles de presse qui ont révélé l’affaire ont poussé la Présidente de la SPA à faire un passage télé lacrymal pour se justifier et attaquer le « comportement honteux » de la directrice d’Hermeray en poste depuis bientôt 20 ans et soutenue par des milliers d’internautes.

Pour votre communication, achetez-vous une Présidente d’association !

En juin 2016, le Parisien avait publié un article intitulé « Natacha Harry, une présidente au cœur des critiques ». Le soir même, grâce au réseau d’Anne Salomon, elle passait au Grand Journal pour donner sa version. Cette fois-ci, c’est notre pétition qui l’a fait « sortir de sa réserve » pour passer à Cnews, chez son ami Morandini pendant 14 minutes 30. Une fois de plus, elle a sorti les sanglots et les violons... A Canal +, elle avait pleuré à chaudes larmes en prononçant cette phrase « nous faisons tout cela pour les animaux… » et d’ajouter dans un râle « et avec beaucoup d’honnêteté » pour clôturer son propos ... Une honnêteté toute relative quand on analyse attentivement les paroles qu’elle arrive à prononcer entre deux suffocations…

Dans les deux interventions télé, on lui pose la question de ses rémunérations à la SPA. Sans se démonter, elle annonce immédiatement son statut de « bénévole ». D’un point de vue juridique, c’est vrai. En dehors des frais de représentation et de déplacements elle ne touche pas, à notre connaissance, directement d’argent de l’association. En revanche, elle a tout à gagner en étant la présidente de la SPA car elle bénéfice de plusieurs millions d’euros dépensés en communication pour construire sa notoriété et vendre son image aux marques qui veulent l’acheter. Il suffit d’aller regarder la page consacrée à Natacha Harry de la plate forme « Brand & Celibrity » pour le comprendre : « Pour contacter Natacha Harry pour un projet de communication ou animer un séminaire ou une convention d’entreprise, faites confiance à Brand and Celebrities» clame, haut et fort, l’agence de communication… Le site internet de l’agence insiste lourdement sur le fait qu’elle est « Présidente de la Société Protectrice des Animaux ».

Est-il nécessaire de souligner ici les nombreuses marques qui ont bénéficié des services de Natacha Harry et de sa société 2H productions pendant son mandat de Présidente de la SPA ? Une seule suffira : PEDIGREE ! Une marque qui l’a fait travailler pour être la représentante médiatique de son bâtonnet « DENTAFRISK ». Une prestation particulièrement malvenue quand on sait que le propriétaire de cette appellation est le Groupe Mars qui fournit pour plus d’un million et demi d’euros de Royal Canin par an aux refuges de l’association…

La cerise sur le gâteau dans l’intervention de Madame Harry est sans nul doute ce moment où, sans rire, elle nous explique qu’elle « ne se représentera pas aux prochaines élections de la SPA ». Et pour cause, les statuts de la Société Protectrice des animaux interdisent à un Président de faire plus de deux mandats successifs…

(* officiellement la SPA compte 56 refuges mais ceux de Valdelancourt et de Guyane vont être fermés en juin 2018)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA PETITION DE SOUTIEN : "Non au licenciement de Céline Ravenet du refuge d’Hermeray !"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La parodie du JPA "DENTAFRIC!"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


les pages du JPA sur la SPA de Paris :

  • Nala, Royal Bourbon de 5 mois morte à la SPA d'Hermeray !
  • A la SPA, Natacha décapite un des meilleurs refuges de France !
  • Joel Pain, le Directeur Général de la SPA dénonce la gestion de l'association !
  • L'article du canard enchainé du 28/02/2018 "La SPA se tire dans les pattes"
  • Lettres à Natacha, présidente de la SPA(2015/2016/2017)
  • Pour que la SPA arrête d'acheter du Natacha par ci et du Natacha par là ! (2014)
  • Faut-il encore adhérer à la SPA de Paris ?
  • L'article du canard enchainé du 21/05/2014 "Gestion bestiale à la SPA"
  • Où va l'argent de la protection animale ?

  • L'article du canard enchainé du 11/12/2013 "A la SPA, on se goinfre sur la bête"
  • La pétition "Madame la présidente de la SPA, Natacha Harry, pourriez-vous démissionner ?"

  • Faut-il donner à 30 millions d'amis ?
  • Lettre à Réha: "Où va l'argent de la fondation 30 millions d'amis ?"
  • La pétition "Pourriez-vous déposer les comptes de votre société PRO TV ?"

  • Leçons de protection animale
  • Partager :



    Laisser un commentaire :

    Nom * Requis
    Email * Requis, non affiché
    Anti robots - Combien font 1 + 1 * Requis, répondre par un chiffre

    Vos réactions

    Par mollet, le 01-06-2018

    merci a votre journal pour toute ses informations. soutien a celine ravenet