Espace Abonnés


Annuaires

Les fiches pratiques

La chronique de
Brigitte PiquetPellorce

Le Bestiaire du JPA

Recherche Adoption

Ma vie, mon chien, ma ville !(2)

Faut-il des parcs canins dans Paris ?

C'est quoi un parc canin ?

C’est un grand espace clôturé dédié aux propriétaires de chiens dans lequel ils peuvent rentrer et lâcher leurs compagnons. Nous avons créé celui d’Asnières sur Seine il y a 4 ans et organisé des matinées canines pendant 7 ans dans la plupart des parcs canins du département des Hauts-de-Seine (Issy, Sceaux, Nanterre, Colombes,..). Voyons ensemble quels sont les avantages et les inconvénients d’une telle installation.

La convivialité du parc canin

En théorie, Un parc canin est un lieu convivial où se rencontre les propriétaires de chiens et où les cadors de toutes sortes peuvent courir et jouer. Ce principe ne s’applique que si les chiens qui si trouvent sont sociables et qu’ils sont parfaitement éduqués. Malheureusement, les utilisateurs de parcs canins ne sont pas toujours à la pointe dans ce domaine. Beaucoup considèrent leurs chiens comme de gentils bébés qui ne cherchent qu’à jouer. L’expérience nous montre que de nombreux chiens peuvent, en quelques jours seulement, s’approprier cet espace clôturé et avoir des comportements pas toujours approprié. C’est pourquoi pour qu’il reste convivial, il est indispensable que les propriétaires gèrent correctement leurs chiens et aient un minimum de capacité à les conduire. C’est pour cette raison que nous organisons dans nos parcs canins des cours gratuits d’éducation canine chaque semaine.

La propreté du parc canin

Certains propriétaires indélicats ne voient le parc canin que comme un endroit où ils peuvent faire faire les besoins à leurs chiens. Ces « sans gêne » viennent quand il n’y a personne et nous laissent les crottes de leurs chiens en souvenir. Résultat, même si la majorité des gens ramassent, il peut y avoir dans un parc canin un maximum de déjections au bout de quelques jours seulement.

Les bruits du parc canin

Un parc canin c’est bruyant. Pour ne pas avoir une pétition générale des habitants du quartier contre sa présence. Il faut qu’il soit situé loin des habitations ou qu’il soit dans un environnement extrêmement bruyant. Pour ce qui est de notre parc d’Asnières, il suffit de regarder a coté pour comprendre pourquoi, il n’y a pas de plaintes des riverains. Trois double voies et un métro aérien passe à coté du parc canin… En revanche, compte de la densité de population à Paris, vu l’affluence évidente qu’il engendrerait, un parc canin au dessus des buttes Chaumont, par exemple, générerait des aboiements permanents, des conflits d’usage entre les propriétaires de chiens et un maximum de plaintes des personnes environnantes.

Comme le dit le proverbe, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Ceux qui croient que les parcs canins sont la panacée pour que le chien soit apprécié se trompent lourdement. Un parc canin est une alternative qui a quelques avantages et de nombreux inconvénients. Il ne peut être envisagé que dans des villes très étendu, ou loin des habitations dans des grands parcs communaux ou départementaux…

Le dicton du chien citoyen :
« Un parc canin c’est bien (en particulier pour faire de l’éducation) quand c’est loin des habitations !... »

Partager :



Laisser un commentaire :

Nom * Requis
Email * Requis, non affiché
Anti robots - Combien font 1 + 1 * Requis, répondre par un chiffre

Vos réactions

Par isabelle , le 06-12-2013

Et oui...l'éducation...On en revient toujours à ça : éduquer les chiens, éduquer les maîtres. Mais en attendant, je trouve que ceux qui font cet effort et ont un comportement parfaitement civilisé et respectueux de l'environnement et des autres sont peu récompensés. Vivre avec un chien à Paris reste un véritable parcours du combattant, et au lieu de favoriser la sociabilité inter-humaine (rôle où le chien est imbattable), le chien devient vecteur de repli sur soi, de rupture de dialogue, voire de conflits. Pourquoi ne pas tout simplement autoriser plus largement l'accès aux chiens aux espaces de promenade et de vie en plein air ? Pourquoi un chien de famille ne pourrait il pas accompagner ses maîtres lorsque ceux-ci vont profiter d'un parc ou d'un espace vert pour se détendre et prendre un bol d'air ? La mairie de Paris implante et entretient à grands frais des parcs et autres espaces paysagés, sur-fréquentés à la belle saison et les week-ends, mais quasi déserts 8 mois de l'année et en semaine. Pourquoi les plus grands promeneurs (minimum 2 fois par jour, 365 jours pas an ! ), de tous ages, que sont les maîtres de chiens parisiens ne pourraient ils pas en profiter ?

Par lololarebel, le 02-12-2013

Bonjour,
je suis propriétaire d'un chien depuis 12ans, j'ai également été élevé en présence de chiens, chevaux et autres animaux et je connais très bien le comportement des chiens. Je ne crois pas que le chien soit plus bruyant que l'homme. Le chien n'est que le miroir de son maître, si le maître le laisse aboyer, gémir, le chien aboie et gémit. Ce n'est donc qu'un prétexte de tous ces parisiens qui n'aiment pas les animaux et qui ne veulent surtout pas leur laisser de places.
Or pour le chien, la nature est essentielle pour son équilibre physique et psychique. Un chien qui court, marche en forêt au moins une fois par semaine sera bien plus calme et équilibré qu'un chien sans cesse tenu en laisse auquel on n'autorisera aucun mouvement, aucun flairage de son environnement, aucune rencontre avec ces congénères.
Combien de fois peut-on rencontrer des petits chiens hyper agressifs car sans cesse tenus dans les bras ou mis dans un sac à main (le chien ne se sentant plus appartenir à son espèce!!!!) ou encore le maître lâchant son chien sans analyser son environnement et sans comprendre que le rapport "gentil" qu'il peut avoir avec l'être humain n'est pas obligatoirement le même avec un autre chien qu'il ne connait pas.
Il y a donc toujours un dressage à mettre en place que ce soit un petit ou un plus grand chien. Et des règles sont à respecter par l'être humain pour que les choses se passent bien.
Je suis bien évidemment une vraie parisienne mais je ne vois pas la Ville sans animaux et sans la Nature. L'animal fait parti de la planète et nous devons le respecter et lui laisser une place.
J'ai tendance à privilégier les endroits où je peux venir avec mon chien que ce soit en vacances, au café, à l'hôtel, au restaurant et encore plus lorsqu'il s'agit de nature.
C'est quand même un comble que nos chiens ne puissent pas bénéficier des parcs parisiens hors que c'est eux qui en ont le plus besoin.
Après en ce qui concerne la propreté et le ramassage des déjections: mettre plus de poubelles transparentes mais en plastic dur dans les parcs (à cause des corneilles!!!), faire entretenir journellement par les jardiniers ou les agents de la propreté les endroits autorisés aux chiens , mettre des distributeurs de sachets et les réapprovisionner suffisamment.
Après, faire appliquer la loi par des agents agrémentés ou si cela n'est pas possible, mettre en place des webcams qui prendraient en photo l'animal et le maître puis envoi du pv direct à domicile (35 euros par exemple, le double en cas de récidive). Pour la preuve, tous les chiens devront être fichés (photo du chien, du propriétaire, prélèvement adn du chien), même système qu'en italie (sur une île très jolie, news de cet été :-)) : quand on peut, on veut :-)))

Il est certain qu'il y a des solutions pour rendre plus civil l'Etre humain et non le chien qui lui n'est qu'une victime par ricochet de notre animalité !!!! :p)