Espace Abonnés


Annuaires

Les fiches pratiques

L'annuaire du JPA

Le Bestiaire du JPA

Recherche Adoption

Refuge SPA de Gennevilliers (92)

Accueil > Liste des refuges


Le refuge de Gennevilliers est le plus célèbre de France. Ce bâtiment historique, le refuge Grammont, porte le nom du Général Jacques de Grammont qui, le 2 juillet 1850, fit voter par le Parlement français la première loi de protection animale de notre pays. Grâce à son action (et celle d’un certain nombre de personnalités et d’intellectuels de l’époque) le fait de maltraiter un animal domestique était (enfin !) puni par la loi.

A l’origine, le refuge était situé rue du Moulin de la Tour. Ce n’est pas la société protectrice des animaux qui l’a fait construire en 1903, mais la fondation Gordon Bennett, une association financée par un américain fortuné. Le "Dog’s Home at Gennevilliers" a été ainsi le premier refuge pour chiens de notre pays. C’est en 1917 que la S.P.A. a repris la gestion du chenil et a continué le travail entrepris par cette fondation. En 1958, le chenil a été détruit pour être remplacé par l’installation actuelle.



Informations complémentaires :

Adresse :30, avenue du Général De Gaulle
92230 Gennevilliers
Nom du responsable :Béatrice Jaume
Téléphone :01 47 98 57 40
Site internet :http://gennevilliers.spa.asso.fr/
Horaires :Du lundi au vendredi : 10h30 / 17 h - Samedi : 10 h/18h - Dimanche :10 h30/12h30
Budget annuel de fonctionnement :1 721 310 €
Notation JPA :
L'avis du JPA :Certes, le refuge est célèbre mais vous pourrez constater en le visitant qu’il n’est pas le plus moderne que la S.P.A de Paris puisse avoir. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les installations datent un peu. Ce n’est pas par faute de moyens ou de volonté c’est parce que la ville de Gennevilliers depuis de nombreuses années refuse les permis de construire qui permettraient une reconstruction aux normes actuelles. En effet, le refuge était, il y a plus de 100 ans au milieu des champs. Aujourd’hui, urbanisation oblige, il est situé en pleine ville à quelques mètres de l’entrée du RER et son emplacement inspire les convoitises…(on annonce depuis plusieurs années le transfert de cette institution sur le port de Gennevilliers).

Vous avez visité ce refuge, votre avis nous intéresse !
Attention toutefois, vous ne pourrez remplir ce formulaire qu'une seule fois ! :

Create your free online surveys with SurveyMonkey , the world's leading questionnaire tool.

L'organisation qui gère cette installation :

Partager :



Laisser un commentaire :

Nom * Requis
Email * Requis, non affiché
Anti robots - Combien font 1 + 1 * Requis, répondre par un chiffre

Vos réactions

Par marine, le 13-11-2016

Tout comme les autres commentaires, je viens de vivre une expérience qui m'a choquée à la SPA de Gennevilliers. On m'a refusé d'adopter plusieurs chiens parce que j'habite dans un appartement à Paris; On aurait dit que c'était la garantie que l'animal soit malheureux! "L'amour ne suffit pas Madame", me disait on. Vous ne pouvez pas sortir un chien QUE une heure et demi par jour... il faut aller plusieurs fois par semaine au bois, en plus du we, madame !!! Mais qu'est ce que c'est que ces conneries! Un chien a besoin d'affection, de tendresse, et de sorties, oui, mais aller marcher dans la ville, ça ne va pas le rendre dépressif. Un chien peut être heureux en ville, j'en ai eu un qui a vécu 19 ans, on allait au café,au resto, dans les rues, ET à la campagne quand on pouvait, il s'est adapté, il était entouré, aimé, et que ce personnel ose affirmer sans aucun doute que pavillon ou rien, que appart=proprio irresponsable..... et préfère que ces chiens restent encore à croupir dans le froid, dans des paniers de fortune, plutôt que de tenter une seconde vie, certes pas à la forêt des rêves animaux, mais enfin..., tout comme les humains, les chiens s'adaptent à leur milieu! Enfin, qui sont ces gens qui vont au bois 3 fois la semaine ou plus ? Quand on travaille on fait comment ? En plus, je travaille chez moi, j'ai des enfants, nous sommes 4 à pouvoir le sortir, mais rien n'y a fait. Non Madame. Résultat, moi qui suis anti animalerie, je vais devoir aller m'acheter un chien de cette façon, peut être voir sur le bon coin, car ... j'imagine que dans les autres SPA ce sera encore pire, plus on s'éloignera de Paris, plus on nous dira qu'il faut avoir une forêt à 500 mètres de chez soi sinon le chien sera malheureux. Merde ! On peut être un chien citadin et avoir une belle vie !

Par Freddy, le 02-11-2016

C'est quoi toutes ces conneries ?

Il y a 5 ans, j'ai fait un sauvetage (un york) , un jeune chien soi-disant qui en fait devait ne l'était pas (confirmé par mon véto ). Bref, il est décédé de vieillesse.
Ma fiancée décide de reprendre un chien : et voilà qu' elle me dit que la demande est refusée. Ha bon, dis-je ?
Oui, oui, me dit-elle ! Comme nous travaillons, le chien ne peut pas rester seul, il faut de l'espace au chien (nous sommes quand même dans un 75 m2 ) .
C'est quoi toutes ces conneries ? Ils sont qui à la SPA pour juger si on peut ou pas adopter un animal ? Ce ne sont que des bénévoles et encore je reste courtois. Heureusement que nous avons une activité professionnelle, sinon le chien serait nourrit par qui, HEIN ! Les animaux sont enfermés toute la journée dans des cages à la SPA et ils trouvent le moyen de jouer les psy. Il ont le toupet de vous dire qu'il ne faut pas alimenter le commerce d'animaux, mais regardez-vous ! Au moins chez un éleveur , vous avez le sentiment qu'il prend en compte votre besoin. Je comprends maintenant pourquoi vous possédez au tant d'animaux, c'est parce qu'en Ile de France tout le monde travaille.
Donc pour adopter il faut être : chômeur percevant les droits ( bein oui il faut nourrir la bête)
retraité e en bonne santé ( pour sortir l'animal )
avoir un 200 m2 , (pour que l'animal oubli vos cages)
ne pas avoir d'enfant en bas-âge (ne sait-on jamais)
être en bonne santé ( pour le sortir matin - midi - soir)
- je rajoute autre chose pour vous éviter de nous emmerder, demandez-nous si nous ne
sommes pas Zoophile aussi.
A la suite de cela, allez voir ailleurs si j'y suis car je vais acheter le chien qui me plait ailleurs et ce n'est pas vous qui allez me faire chier.
Salutations.

Par agnes, le 22-03-2015

J’ai voulu adopter un chien dans ce refuge.
Mon profil : je vis dans un appartement certes, mais je vis aussi à 10 minutes à pied du parc de Vincennes, et à peut-près à 15 minutes à pied de mon lieu de travail.
Je suis très sportive et je marche environ 1heure minimum chaque jour. Le week-end, je fais environ une vingtaine de kilomètres à pied. Je n’ai pas d’enfants ni d’autre animaux.
Cela fait quelques années que je souhaite adopter un chien capable à la fois de rester quelques heures dans mon appart la journée, et de me suivre dans mes balades quotidiennes.
6 mois avant mon adoption, je me suis préparée à vivre avec un chien. Debout tous les jours à 6 heures pour m’habituer à sortir mon futur chien minimum 1 heures le matin (parcours à travers le bois de Vincennes matin et soir, puis repérage d’autres parcs et endroits ou moi et le chien puissions se défouler) car moi aussi j’ai un besoin quotidien de me défouler.
Je suis arrivée au refuge, j’ai rempli le questionnaire et on m’a présenté Barry un vieux chien de 9 ans très sympathique mais un peu pépère à mon gout. Je suis revenue le lendemain afin de pouvoir rencontrer d’autres chiens plus adaptés à mon style de vie. Etant donné que je bouge beaucoup « à pied » et ayant un tempérament assez vif, j’ai pensé à adopter plutôt un jack Russel.
On m’a systématiquement refusé de me présenter trois chiens que j’avais notés dans ma liste. Critères de refus : il faut à ces chiens quelqu’un avec du caractère « sous-entendu que j’en avais pas », et surtout pas d’appartement. L’éducatrice n’a même pas pris le temps de venir me parler, et aucuns des autres critères de ma personnalité et mon style de vie, n’ont été pris en compte, seulement le fait que je vis dans un appartement et que le chien devra rester dans l’appart la journée quelques heures.
J’ai alors proposé à l’accueil de me présenter d’autres chiens. Evidemment, à leurs yeux aucuns autres ne pouvaient me convenir, on me rabâcher sais cesse le fait que je vis dans un appart, et que la plus part des chiens ont un besoin de se dépenser quotidiennement (oui un peu comme moi quoi  ) . Je suis donc reparti bredouille, et un peu triste, non pas pour moi, car je finirai bien par trouver celui qui pourra partager mes longues balades quotidiennes, mais pour tous ces toutous privés d’une adoption qui pourrait les rendre ainsi que leurs maitres heureux et épanouis. Ce qui m’a surprise le plus, c’est que les éducateurs n’avaient pas l’air de connaitre la plupart des chiens du refuge, ils se contentaient simplement de lire les commentaires au dos des fiches, et de regarder la couleur des pastilles : rouge, verte ou jaune. En aucun cas Ils essayent de prendre en compte les traits de personnalités du chiens, ni du maitre !
Jcak russel = pavillons, 3 heures d’absences maximum dans la journée, fort caractère, et pas d’appartement
Jeune femme vivant seule dans un appart = chien de petite taille pépère, facile à vivre.
Les éducatrices m’ont également informé que beaucoup de chien revenaient au refuge, car ils n’étaient pas adaptés au mode de vie de leurs maitres. En se basant sur ces critères que j’ai cités, je comprends tout à fait que beaucoup d’adoptions ne fonctionnent pas !

Par Bakesa julien, le 21-03-2015


ATTENTION À FUIR!!!!!

Bonsoir,
Je n'ai pas l'habitude d'écrire des commentaires sur internet, a fortiori quand c'est pour dire des choses négatives.
Mais j'ai vécu un moment tellement désagréable a la SPA de Gennevilliers que je me devais de partager mon experience.
Pourtant bien décidé a adopter un chat, ces bénévoles m'ont dégouté de la SPA... D'une part car l'accueil a été lamentable, on avait l'impression de déranger. Et d'autre part, car tout au long de la visite ils se permettent d'émettre des jugements de valeur sur le mode de vie.
Apres leur avoir dit que le chat allait rester environ 6h par jour seul, ils ont refusé catégoriquement de nous presenter les chatons. Faut-il obligatoirement etre au chômage ou retraité pour adopter un chaton?
J'ai été profondement decu par cette experience et je ne rétournerai jamais dans cet endroit qui est A FUIR!!!

Par Lydie Husson, le 08-02-2011

Que vont devenir nos Animaux ???????????
URGENT !!!!!!!!!!!!!!